Baseball: Nicolas Doré entraîneur-chef du midget AAA

 

Signe que le printemps approche, l’organisation des Pionniers du Saguenay-Lac-Saint-Jean a dévoilé le personnel d’entraîneurs qui dirigera la formation de baseball midget AAA cet été, dans le circuit provincial. Le vétéran de cinq saisons dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, Nicolas Doré, agira comme entraîneur-chef. Le Jonquiérois sera appuyé par Luc Boisvert et Evans Lavoie.

Pour le directeur des opérations baseball, Billy Bilodeau, il était important de recruter le plus possible du personnel de la région. « Je ne voulais pas aller à l’extérieur. C’est important pour nous de développer nos joueurs chez nous, mais aussi de développer nos entraîneurs. Nicolas sortait du junior élite et, après mûre réflexion, je ne pense pas qu’il soit trop jeune pour diriger une équipe midget AAA. S’il est bien encadré et qu’il fait les choses de la bonne manière, il peut autant réussir en ayant 23 ans que quelqu’un plus vieux. Il faut qu’il soit bien encadré et capable de prendre la critique. »

Le directeur de la structure qui chapeaute aussi le programme sport-études en baseball dans la région souhaite donner la chance au coureur en lui fournissant de bons éléments pour qu’il puisse mener à bien son mandat.

« Quand je suis sorti du junior élite, j’aurais aimé avoir ma chance, mais je ne l’ai pas eue. Je me suis dit que Nicolas aimerait avoir sa chance et on va lui faire confiance. On pense qu’on l’a bien entouré et moi, comme directeur des opérations, je serai là pour l’accompagner », souligne Billy Bilodeau.

Ce dernier rappelle que Nicolas Doré a pris de l’expérience, l’an dernier, en étant adjoint de Mathieu Dion pour le midget AAA. Il est également à même de le voir progresser puisqu’il est entraîneur avec lui pour le programme sport-études.

« Je travaille avec lui tous les jours et je connais son approche, ajoute Billy Bilodeau. Il est bien aimé du groupe et il sait à quoi s’attendre. Il aura une grosse charge de travail. Ce sera un peu plus lourd que l’an passé parce qu’il sera entraîneur-chef, mais je ne suis pas inquiet. De plus, je serai là pour le supporter et l’aider à avoir une bonne saison. »

Enthousiaste

Pour sa part, Nicolas Doré aborde ce nouveau défi avec enthousiasme. « L’an dernier, j’ai vraiment adoré mon expérience. C’était ma première expérience de coaching un peu plus avancée. J’avais déjà été adjoint au bantam AA, mais j’étais plus jeune. Avec mes cinq années partis loin de la maison et mon expérience comme adjoint l’été passé, j’ai beaucoup appris avec Mathieu (Dion) et j’ai vraiment adoré ça. Dès qu’ils m’ont demandé si j’étais intéressé, ç’a été un oui assez facile », avoue le nouveau pilote du midget AAA.

L’expérience de l’été dernier lui permet aussi de mieux composer avec les aléas de la pandémie. « Ça me fait moins peur parce que l’an passé, je l’ai vécu comme adjoint avec le AAA. C’était la même situation. On ne savait pas combien de matchs on allait jouer ni où on allait jouer, on ne pouvait pas coucher à l’extérieur. Cette année, il y a beaucoup moins d’incertitude et je suis beaucoup moins stressé. Et je vais aussi pouvoir compter sur Billy », assure-t-il.

« Je suis vraiment excité et je pense que nous avons un bon groupe de jeunes et qu’on va être très compétitifs. Comme il y beaucoup de vétérans qui ont vécu la pandémie l’an dernier, ça va aider les plus jeunes pour qu’on puisse aller dans la bonne direction. On va contrôler ce qu’on peut contrôler. Pour le reste, on va s’ajuster. »

Nicolas Doré pourra aussi compter sur Luc Boisvert, qui agit également comme entraîneur au sport-études. Le nouvel adjoint sera à Saguenay pour au moins quatre ans puisqu’il fait son bac en physiothérapie à l’Université du Québec à Chicoutimi. Evans Lavoie complète le trio en tant qu’entraîneur des lanceurs. « Il y a deux ans, il a été entraîneur des lanceurs dans le bantam AA et il avait fait un excellent travail. Il nous a été recommandé », a indiqué Billy Bilodeau.

L’an dernier, la formation midget AAA a pu disputer plusieurs matchs malgré la pandémie, mais il n’y a pas eu de séries.

« Cette année, on s’enligne pour une saison un peu plus normale qui devrait davantage commencer vers la fin mai plutôt qu’en juillet. C’est ce que laisse entrevoir Baseball Québec, mais on ne sait jamais avec la pandémie. Il faut quand même se préparer et être prêts. Cette année, c’est sûr que pour les camps intérieurs, ce sera plus difficile, mais on va voir comment progresse la situation », concède Billy Bilodeau.

Mentionnons enfin que la nomination des entraîneurs du pee-wee AA devrait suivre dans les prochaines semaines.

Source: JOHANNE ST-PIERRE - Le Quotidien